Sexualité, SOCIETAL, Violences Sexuelles

PÉTITION : L’OMS TENTE DE LÉGALISER LA PÉDOPHILIE PAR DE NOUVELLES NORMES ÉDUCATIVES

Signez et repartagez notre pétition pour protéger vos enfants d’un système qui les met en danger.

Avant de lire la pétition, nous vous invitons tout d’abord à regarder cette vidéo d’introduction :

Il s’agit d’une vidéo d’Ariane Bilheran, docteur en psychopathologie et auteur du livre « L’imposture des droits sexuels », qui nous alerte sur « l’éducation sexuelle » qui est en train d’être mise en place d’après le texte de référence de l’OMS « Standards pour l’éducation sexuelle en Europe ».

Nous stipulons que Mme Bilheran a produit cette vidéo et ses recherches en parfaite indépendance de cette pétition, qui est une initiative citoyenne de notre mouvement.

Aujourd’hui l’Europe se base sur les théories de l’Institut Kinsey, du nom de Kinsey, qui basait ses études et rapports sur des expériences pédophiles sur des bébés et jeunes enfants

Ce rapport est un crime contre l’enfance, contraire à toute morale puisqu’il permet de transgresser l’enfant en lui donnant une légitimité sexuelle. En donnant un droit à l’enfant d’avoir des rapports sexuels avec des adultes.

Enseigner des pratiques sexuelles dès le plus jeune âge à nos enfants c’est non seulement les priver d’un développement propice à leur construction en futurs adultes équilibrés. C’est également permettre à des adultes de faire subir des pratiques perverses et pédophiles à des enfants qui ne comprendront pas qu’il s’agit d’un crime puisqu’on les aura conditionné dès le début à recevoir ce genre de traitement et même incité à l’action.

On sait aujourd’hui que la pornographie fausse complètement nos rapports à la sexualité. Ce programme présente la pornographie à nos enfants et leur apprend qu’ils ont « un droit » à la sexualité. Les enfants auront même accès à la sexualité transactionnelle, ce qui clairement leur apprend qu’on peut échanger des attentions sexuelles contre une somme d’argent ou une autre forme de gratification.

Le monde marche sur la tête, il est de notre devoir de réagir le plus vite possible en créant un réel contre-pouvoir contre l’OMS, en demandant le renvoi immédiat de l’Institut Kinsey qui possède un fort pouvoir décisionnaire au sein de l’OMS.

  • Nous demandons également la destitution des pouvoirs de l’IPPF et de SIECUS auprès de l’OMS et de l’ONU.
  • Nous demandons un droit à la pudeur qui comprendrait la mise en place dans la Constitution Française d’une lois visant la protection des enfants des atteintes pédophiles qui pourraient leur être faites.
  • Le gouvernement étant en fonction pour éduquer les citoyens sur des valeurs morales, nous demandons à ce qu’aucun cours d’éducation sexuelle ne soit donné à nos enfants. Ces mêmes règles, valeurs, cette même éducation est de la responsabilité des parents et non du gouvernement.
  • Ce texte sur les standards sexuels devra être supprimé définitivement et la position de l’Éducation Nationale au niveau de la sexualité de nos enfants devra être revue et limitée.

Nous sommes parents, frères, soeurs, oncles, tantes et il nous est insupportable de continuer de subir les pratiques totalitaires de l’Europe. Réveillons-nous, signons la pétition et portons là devant le gouvernement français et l’OMS.

Partagez cette pétition dans vos réseaux et demandez à vos réseaux de la partager également !

Solidaires dans la lutte pour une société qui protège l’enfant.

We are Prolifers

Si vous voulez lire le document de l’OMS, le voici et n’hésitez pas à l’envoyer à vos proches :

Si vous vous demandez si ces démarches sont en cours d’exécution, la réponse est oui. Vous trouverez ci-après une vidéo qui vous montrera les premiers outils pédagogiques mis à disposition des consultants en éducation sexuelle.

Previous ArticleNext Article

5 Comments

  1. C’est la décadence de l’être humain…..ce monde irraisonné, pervers sombre dans les ténèbres de l’enfer….sauvons les enfants ! 

  2. Quelle régression de la nature humaine vers le statut Bestial. Il faut condamner les auteurs de ces standards et refusons leur application à nos futures générations de n.nés et d’enfants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *