Pornographie

COMMENT LE PORNO NOUS DESHUMANISE TOUS

En travaillant avec des 13-17ans, le préjugé le plus courant que j’ai pu entendre concernant l’utilisation de la pornographie est : « Je ne fais pas mal à personne ».

Bien sûr, vous n’êtes pas en train de voler  une banque ou d’agresser physiquement une personne dans la rue. Mais prendre l’habitude de voir de la pornographie vous cause tout de même des dommages personnels et sans que vous puissiez vous en rendre compte, cette habitude va se répercuter sur votre entourage. La pornographie est un poison qui nous prive de notre lumière et de notre joie, un poison qui commence à nous corrompre lentement de l’intérieur.

Ce n’est pas seulement l’utilisateur de pornographie qui souffre de cette déshumanisation : c’est sa famille, ses amis, ses collègues et toute la société qui en souffrent.

Maintenant reconnu comme saint canonisé, le pape Jean-Paul II avait déjà pu reconnaître à travers les signes des temps, et ce, notamment pendant la révolution sexuelle, que l’homme était en train de perdre sa dignité d’être humain. Il a beaucoup écrit sur le sens et le but de l’amour humain dans ses œuvres et à travers la théologie du corps. Il résume l’amour conjugal comme un reflet et une participation à la Trinité : le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

Nous avons été créés pour la communion, et il n’y a que par elle que nous serons pleinement satisfaits.

La pornographie nous détourne de cet appel à la communion et transforme l’amour en une convoitise désordonnée et égoïste. Dans les années 1960, Jean-Paul II a prédit qu’à l’avenir, le contraire de l’amour ne serait plus la haine, mais l’utilisation. Alors que l’amour cherche toujours à nous faire donner à l’autre, la luxure nous invite à utiliser une autre personne pour notre bien-être personnel.

Au fur et à mesure que notre société cherche de plus en plus à utiliser une lentille utilitaire sur toute la réalité – « une personne n’est bonne que dans la mesure où elle peut m’être utile » – nous risquons de perdre une vision authentique de l’homme et de la femme et de leur appel à la communion.

La pornographie, loin d’être inoffensive, nous oblige à regarder d’autres personnes comme des objets à utiliser pour notre plaisir plutôt que de voir qu’il s’agit d’une personne unique avec un corps et une âme.

Cela a des conséquences réelles. Les relations et les mariages ont été et sont en ruine. Les enfants imitent les acteurs pornographiques qu’ils regardent en secret. Ils voient l’acte sexuel comme une fin en soi et ne partent plus à la recherche de l’autre.

Les liens entre la pornographie et le trafic sexuel ont été bien documentés.

Regarder de la pornographie c’est accepter de voir un autre être humain comme objet, écrit Jean-Paul II, c’est « faire violence » à l’essence même de cette personne.

L’habitude de voir de la pornographie nous abaisse et nous prive de devenir de nombreux hommes et femmes de courage pour lutter contre cette force toxique.

L’amour authentique cherche toujours à nous ouvrir et à nous rendre plus créatif. La luxure nous déshumanise en nous tournant vers l’intérieur et en détruisant notre âme.

Le corps n’est pas un simple objet physique à utiliser, mais une œuvre d’art divine pour attirer notre vision vers Dieu. La pornographie nous prive de cette vision sacrée. Regagnons notre humanité, et apprenons à nous mettre en ascèse pour pouvoir créer un lien plus fort avec le Seigneur et des relations plus belles en amour.

Previous ArticleNext Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *